18 février 2017

GEORGES BEGUE Sous-préfet de Montluçon puis Préfet des régions dévastées.


Portrait de G.BEGUE par E.FRIANT en 1921

 Georges Louis Albert BEGUE est né le 18 novembre 1876 à MEAUX.
Après des études studieuses au lycée Condorcet à Paris, il obtient un doctorat de droit.
Son premier poste sera celui d'attaché au cabinet du Ministre des Colonie Emile Chautemps en 1895.
En 1900, il devient chef du cabinet du préfet de la Haute-Savoie, puis Secrétaire Général en 1905.
En 1909, il part pour la Sarthe toujours comme Secrétaire Général.
Une promotion le nomme Sous-préfet de La Flèche en 1911, puis de Thonon en 1914 avant d'être Chef de Cabinet de P.Jacquier Sous Secrétaire d'Etat à l’Intérieur .
Mobilisé le 26 octobre 1914, il sera en sursit d'appel en février 1915.
A sa demande, il entre aux armées le 4 janvier 1916;
En janvier 1918, il est nommé Sous-préfet dans notre département à de Montluçon avec mention "maintenu aux armées".
A la fin de la guerre, il part pour la reconstruction des régions atteintes par les événements de guerre.
Il fera beaucoup pour ces régions et s'impliquera énormément. Sa valeur sera reconnue par le Ministre de l’intérieur et se traduira par sa nomination en juillet 1922 comme Préfet de l'Aisne. En 1922, il est nommé Préfet de la Meuse et de l'Aisne à nouveau.


Ci-dessous, le 25 novembre 1922 à Cheppy dans la Meuse lors de l'inauguration du monument aux morts américains du Missouri. Le Préfet Begue est encadré par le Maréchal Joffre et le général Trochu. Georges Begue porte la tunique présentée dans cet article. (Crédit photo Gallica)






Le monument aujourd'hui.


En dessous, le 22 octobre 1922, au Bois des Caures près de Verdun, le Préfet Begue (à gauche) inaugure le monument dédié aux chasseurs à pieds du Colonel Driant. Pour l'occasion le Ministre de la Guerre André Maginot et le général de Castelnau sont présents(photo Gallica).

 George BEGUE durant la Grande Guerre peindra à l'aquarelle de nombreux paysages de tranchées sur le front.




                                               Aquarelle de G.BEGUE datée 1916.

Appelé à d'autre fonction en 1926 comme Trésorier Payeur Général de l'Allier et de la Côte d'Or en 1934; Il prends sa retraite en 1937;
Il s’éteint à Dijon à l'âge de  87 ans.

Distinctions du Préfet BEGUE:

- Chevalier de la Légion d'honneur le 23 juillet 1921
- Officier le 28 décembre 1927;
- Croix de Guerre 14/18 
- Médaille Interalliés
- Médaille Commémorative 14/18
- Officier d'académie
- Officier du Mérite Agricole
- Médaille d'Honneur échelon Or des Assurances Sociales
- Commandeur de l'Ordre du Nichan Iftikar de Tunisie.
l




Les uniformes du Préfet G.BEGUE:

Les uniformes présentés ont appartenu au Préfet Georges Begue.(Collection Jérôme Cornieux)

La grande tenue:


Détails du parement de manche


Étiquette interne  nominative portant la date du 25 août 1922 

La tunique modele 1878 à deux rangs de boutons est celle portée désormais en grande tenue et remplace l'habit de cérémonie, très onéreux et progressivement délaissé après la Grande Guerre.
Elle est fabriquée par la célèbre maison LUSSAN à Paris. L'étiquette interne datée du 25 août 1922 nous informe qu'il la commandé suite à sa nomination le même mois de la même année au poste de Préfet de la Meuse.
D'une coupe sobre, le col et les bas de manches sont brodés de feuilles de chêne et de laurier en cannetille d'argent.
Les boutons sont timbrés du faisceau républicain au centre d'une couronne de feuillage.
Les décorations sont fixées par des barrettes à boules retenues par des brides.
Le pantalon en drap fin noir porte les bandes d'argent aux motifs du Corps Préfectoral, des bouquets de feuilles de chêne et de laurier.

Petite tenue:




 Etiquette nominative d'un  de ses pantalons. Il porte la date du 3 mars 1905. Georges Begue
  est alors Secrétaire Général de la Prefecture de Haute-Savoie à Annecy.

Dès 1922, une nouvelle tunique est adoptée. Elle est copiée sur celle portée par les officiers généraux  de l'armée française.
Elle comporte seulement des écussons de col brodés.
Le pantalon est similaire a celui porté en grande tenue.
Cette tenue très sobre, résulte d'une volonté de ne plus afficher le faste des grandes cérémonies d'avant guerre et les grandes tenues entièrement brodées n'ont plus leur place.
L’hécatombe de 14/18 et les cérémonies officielles d'inaugurations de monuments aux morts amènent le port de tenues plus adaptées à ces moments de recueillement.
Fabriquée par le même tailleur que la précédente, elle est datée du 8 mars 1926, G. BEGUE est alors Préfet de l'Aisne;
Sur cette tunique, seuls les rappels des rubans de décoration sont portés et ont été montés d'époque(on peut les voir sur la photo ci-dessous), cette mode qui plus tard sera bien réglementaire, date des années 1916 pour faciliter le port des décorations sur la tenue de combat dans les tranchées.


        Le 31 juillet 1927, le Prefet G.BEGUE inaugure le monument aux morts de Saint-Quentin dans l'Aisne; Il porte la tunique présentée ci dessus.(Cliché Collection Jerôme Cornieux)



Aucun commentaire: