21 avril 2012

UNIFORME

LE DOLMAN:


Pièce d'habillement peu connue du Corps Préfectoral , le dolman est pourtant représentatif de toute une époque. Le texte d'époque, circulaire du Ministre de l’Intérieur E. de Marcère daté du 22 avril 1878, préconise l'adoption par les membres du Corps, du "dolman des généraux actuellement en usage dans l’armée"

Un sous-préfet en dolman vers 1900

C'est le seul texte officiel en ma possession. Généralement, les Préfets portent le dolman à 6 brins sur les manches, les sous-préfets 4 brins et les conseillers 3 brins....mais c'est une règle générale, pas une règle absolue!


Reconstitution d'après la photo d'époque...
(Coll.J.Cornieux)

Le Préfet Mirman aux cotés de Joffre dans les années 20.
(Coll.J.Cornieux)

Le Préfet du Gard Victor GILOTTE  en octobre 1919, la vue de détails est idéale.
(Coll.J.Cornieux)

Le dolman adopté en 1878.
(Coll.J.Cornieux)

Le dolman vu de dos.
(Coll.J.Cornieux)
Détails des galons en fer de lance, ici 4 pour un sous-préfet.

Un préfet vers 1878/80, il porte encore le képi du II Empire à petite visière carrée! Autre détails...la ceinture-écharpe de grande tenue sous le dolman.
(Coll.J.Cornieux)

Un préfet, on remarque les six brins aux manches.
(Coll.J.Cornieux)
Un sous-préfet
(Coll.J.Cornieux)

Un conseiller de préfecture, il porte 3 brins sur les galons de manches, bien visibles sur ce cliché.
(Coll.J.Cornieux)


Des photographies d'époque le montre encore en usage aux milieu des années 30!

Le Préfet Cassagneau en 1931.

Il peut aussi être porté la pelisse avec ou sans  fourrure d'astrakan sur les bordures, mais  sans les galons formant noeud hongrois en poils de chèvre sur les manche.

Un sous-préfet en pelisse sans astrakan. Il n'y a pas de galons en fer de lance (en poils de chèvre) sur les manches.
(Coll.J.Cornieux)