18 décembre 2010


LA SOUS-PREFECTURE DE GANNAT:

 1800-1926

Comme les autres du département (Montluçon et Lapalisse), la Sous-préfecture de Gannat ouvre ses portes en avril 1800.

La Sous-préfecture au début du XXeme siècle.
(Coll.J.Cornieux)

Elle est installée dans les murs d'une belle et grande bâtisse (maintenant locaux du Lycée privé Ste-Procule).

L'actuel Lycée (Photo Lycée Ste-Procule)


Autre vue de la Sous-préfecture.
(Coll.J.Cornieux)

******
Une réforme du ministre Albert SARRAULT en date du 10 septembre 1926, supprime 108 Sous-préfectures et 70 Secrétariats Généraux. Gannat est dans la liste...

Durant 126 ans, vont s'y succéder les Sous-préfets dont voici la liste:

Joseph HENNEQUIN - 8 avril 1800

Lettre de Joseph HENNEQUIN, 1er Sous-préfet de GANNAT, elle est datée du 30 octobre 1800.
(Coll.J.Cornieux)

Vicomte Eugène de SARTIGES - 25 mars 1807


Lettre en date du 2 mars 1813, signée du Vicomte de SARTIGES. 
Entête aux Armes Impériales; Le vicomte est chevalier de l'Ordre Impérial de la Réunion.
(Coll.J.Cornieux)
 
 
Autre lettre du Vicomte de SARTIGES "Etat des membres du Conseil Municipal de la commune de Verneuil  nouvellement nommé par arrêté de Monsieur le Préfet" datée 18 octobre 1813.
 
Vicomte Elysée de SULEAU - 15 juillet 1814


Lettre du Vicomte de Suleau datée 24 avril 1817
(Coll.J.Cornieux)

Charles IMBERT DE TREMIOLLES (par Interim) - 1816

Lettre d'IMBERT DE TREMIOLLES "Sous-préfet par interim" datée du 18 janvier 1816.
(CollJ.Cornieux)

Lettre endate du 10 octobre 1817, signée CHAUCHARD-RAIMOND, secrétaire de la Sous-préfecture de Gannat.(depuis au moins 1814, puisqu'il figure déja sur "l'Annuaire de l'Allier" de cette année.)
(Coll.J.Cornieux)

Joseph PESCATOR - 1er février 1819

Charles AMELOT - 23 mai 1819

Signature de Ch.AMELOT sur un document en date du 11 decembre 1805.(Alors Sous-préfet de Montluçon)
Coll.J.Cornieux

Félix de CONNY - 8 septembre 1820

Arnault de la RONZIERE - 22 septembre 1824

Lettre du Sous-préfet Arnault de la RONZIERE au Maire de Verneuil, datée 20 mars 1828.
(Coll.J.Cornieux)


Lettre du Secrétaire d'Etat de la Maison du Roi au Sous-Préfet de la RONZIERE au sujet d'un "agent de l'Ordre de Malte résidant à GANNAT". Datée du 10 avril 1826.
(Collection privée)

Lettre de 1828, signée Jacques PAPON-DESVARESNNES en qualité de membre du Conseil d'arrondissement, remplaçant le Sous-préfet De La RONZIERE "empêché".
(Coll.J.Cornieux)

Antoine LUCAS-LASSAGNE - 14 aout 1830

 
Prosper de BONNAULT - 7 aout 1833
Extrait de l"Almanach Royal édition de 1833, donnant la liste des Coseillers d'arrondissements de la Sous-préfecture de Gannat.

Antoine DELAPREUGNE - 11 fevrier 1839

Alexandre LESIRE - 9 mars 1841

Georges TOURANGIN DES BRISSARDS - 27 avril 1841

Dieudonne LEVEZOU DE VESINS - 13 decembre 1845

GAY - sous commissaire du gouvernement - 24 fevrier 1848

Jacques TAVERNIER - 22 juin 1848

Constantin d'ARNOUX - 20 fevrier 1849

Charles CHANDONNE - 27 mars 1851

Charles LEGROS DE LANGERON - 27 mars 1853

Henri LECLERE - 3 fevrier 1859

Collin LACOMBE (Interim)

Adolph PELLAT - 13 juin 1866

Antoine VANNAIRE - 8 septembre 1870

Jules VIDAL - 11 septembre 1870

Alphonse SAMIER - 18 mai 1871

Léon GADUEL - 5 juin 1871

ROUX - Interime 1871

ROLLAT - Interim 1871

Emile VAN BAVINCHOVE - 18 juin 1873

Marie-Auguste GOUTTENOIR - 6 janvier 1875

Léon SALLES - 25 mai 1876

Henri VaiSSIERE - 7 juillet 1876

Léon GADUEL - 2 juin 1877

Pierre GEY - 1877

Jean TRAUTWEIN - 2 fevrier 1878

Charles GUDIN  DU PAVILLON - 25 mars 1879

GALTHIER - 6 novembre 1881

Charles FIRBACH - 3 decembre 1889

Michel LAVIGNE - 16 novembre 1895

MAurice ANJUBAULT - 9 septembre 1902

Louis BOULANGER - 2 fevrier 1905

François JACQUET - 10 octobre 1907

TORRES - 3 octobre 1910

Guillaume LAUZERAIN - 5 decembre 1912

 
FRANCAIS - 31 janvier 1914

Francis PERRET - 2  janvier 1915

Emile GARDAS - 23 novembre 1923

14 novembre 2010

LE CORPS PREFECTORAL DE L'ALLIER

1939-1945

En juillet 1940 le Corps Préfectoral bourbonnais comprend:

- Le Préfet Louis ADAM, en poste depuis 1934. 
- Le secrétaire Général SIRVENT.
 - Le Sous-Préfet de Montluçon Lucien PORTE.
- Le Sous-Préfet de Lapalisse AUBIGNAT, précédemment Conseiller de préfecture à Clermont-Ferrand.(qui remplace  VERNAY mobilisé)

A la suite de la coupure du département par la ligne de démarcation, Lucien PORTE est chargé des fonctions de préfet pour la zone non-occupée. 2/3 de la ville étant occupée, seul le quartier de la Madeleine se touve en zone libre, le Pont Régemortes et la rivière Allier faisant office de séparation.

Moulins: Poste de contrôle allemand à l'entrée du Pont Régemortes, pour la zone occupée.

Bloqué à Moulins, et occupé seulement par 4 cantons, le Préfet ADAM, ne nourrit guère d'illusion sur son sort...Le 17 septembre 1940, il est relevé de ses fonctions. Il est avec surprise, mis au courant par la radio, avant la nomination au Journal Officiel!

Son successeur n'est autre que Lucien PORTE.

Dès octobre 1940, les services préfectoraux de la zone libre, sont installés dans les anciennes casernes du Quartier Villars à la Madeleine, sous la direction d'un chef de division et pourvu d'un échelon du cabinet. Donnant l'exemple de l'austérité, le Préfet L.PORTE, fait la navette chaque jour, à vélo, entre ses deux prefectures.

Cachet du cabinet du Préfet de l'Allier période Etat Français.(Coll.J.Cornieux)

Télégramme officiel de la Préfecture Moulins-La Madeleine (zone libre) daté du 26 avril 1944 et signé du chef de division.(Coll.J.Cornieux)



Télégramme officiel de la Prefecture de Moulins (zone occupée) daté du 20 avril 1944 et signé par le Secrétaire Général SIRVENT.(Coll.J.Cornieux) 


Magazine La Semaine Hebdomadaire Illustrée du 15 janvier 1942.
Un article est consacré à la ligne de démarcation, on voit ici le Préfet L.PORTE traversant le pont Régemortes à vélo. La légende indique qu'il à droit aux honneurs militaires de la Wehrmacht!!!(Coll.J.Cornieux)


Le Préfet Porte en déplacement.
(Coll.J.Cornieux)


 Ausweiss et carte de circulation pour passer la ligne de démarcation du Sous-Préfet Emile MALJEAN (Coll.J.Cornieux)

Le Maréchal PETAIN en visite à Montluçon le 1er mai 1941; Il est accompagné de l'Amiral DARLAN et du Général LAURE et a sa gauche Raoul MECHAIN le Maire de la ville.
A gauche le Préfet de l'Allier L.PORTE, au troisième plan, (derrière DARLAN) le Sous-Préfet de Montluçon, Lucien MARCHAIS.
En fond, des petites bourbonnaises, habillées en bleu, blanc et rouge.
(Coll.J.Cornieux)


Le préfet L.PORTE est né le 7 juin 1895 dans le Béarn, à Bielle (Basses-Pyrenées), d'un père notaire. Après des études de droit (licence), il part pour le front en tant qu'engagé volontaire pour la durée de la guerre.Il sera mobilisé du 28 septembre 1914 au 30 octobre 1919. Il sera lieutenant de réserve et obtiendra la Croix de Guerre.
Il arrive à Montluçon comme sous-préfet à titre temporaire en mai 1940. Le 5 juillet 1940, il est chargé des fonctions de Préfet pour la zone  non-occupée du département de l'Allier. En septembre il est nommé préfet du département pour les deux zones.
Il part pour la Sarthe en 1943, arrêté et incarcéré à Angers à la Libération, il sera traduit devant la haute cour de justice de Bourgesle 2 octobre 1946 , acquitté par celle d'Amiens en 1948.Le 25 aout 1948, il sera mis en retraite d'office et révoqué sans traitement.
 
Cachet de la Préfecture de l'Allier période Etat Français.(Coll.J.Cornieux)

En mars 1943, son successeur sera Marcel PICOT. Né à Rennes le 18 octobre 1897, il obtiendra une licence en droit.Mobilisé en 1916, il finira capitaine de reserve en 1919. après une courte carrière d'avocat, il entre en préfectorale. Il remplace L.PORTE en mars 1943. Il sera suspendu de ses fonctions le 2 septembre 1944 par le Commissaire de la République de Clermont-Ferrand. Sa nomination de Préfet sera annulée. Sa mise en retraite d'office sera annulée et il sera reintégré en qualité de préfet en 1959.
 
***************************
A Lapalisse, Pierre MARAGE né à Orléansville le 7 septembre 1898, est nommé au poste de Sous-Préfet depuis octobre 1940;
Cet officier, est Lieutenant-Colonel d'atillerie en congé d'armistice quant arrive sa nomination.
Il restera en poste jusqu'à ce qu'un arrêté en date du 28 aout 1941, promulgue Vichy chef-lieu d'arrondissement.
 
Deux documents de mars 1941, signés du Lieutenant-Colonel MARAGE, adréssés aux Maires de l'arrondissement, concernant l'achat du calendrier dédié au Maréchal PETAIN.
(Coll.J.Cornieux)
 
Le 2 janvier 1945, sa nomination de sous-préfet sera annulée, et il sera radié des cadres de l'armée.
 
*****************
 
Cachet de la sous-Préfecture de VICHY durant l'Etat Français. (Coll.J.Cornieux)

Vichy devenant sous-préfecture en août 1941, trois sous-préfets vont se succéder: TREMEAUD, MAYMAT , GUILHAUME.

Henry TREMAUD, né à Cessy dans l'Ain le 25 septembre 1901. Docteur en droit et avocat au barreau de Paris dans les années 30. Sous-Préfet de Vichy en octobre 42, il sera nomé Préfet de la Haute Savoie en avril 1943.Dès cette période, il sera engagé auprès des FFC (forces françaises combattantes), il sera arrêté par les Allemands en novembre 1943, il s'évadera le 4 janvier 1944.
Il sera en 1951, directeur adjoint du Haut Commissaire des Nations Unies, puis finira détaché au Ministère des Affaires Etragères à Monaco en 1961.

Louis MAYMAT, né à Pionsat (Puy de Dôme) le 14 septembre 1904. Licence en droit en 1928. Il arrive dans l'Allier comme Sous-Préfet de Montluçon en juillet 1942. En mai 1943, il devient Sous-Préfet de Vichy. Préfet du Cantal, il sera suspendu de ses fonctions par le Commissaire de la République de Clermont-Ferrand en août 1944. Retraite en 1946 avec demi traitement.

Photo de presse d'époque (agence Trempus/Vichy). Le Sous-Préfet MAYMAT lors de la campagne d'hiver du Secours National.
(Coll.J.Cornieux)

GUILHAUME, dernier des sous-prefets de cette période à Vichy, a fait montre de dignité personnelle et d'honnêteté civique; Il avait pris part sous les hospices du Ministre Suisse STUCKI, à la transmission des ses pouvoirs.

A droite le Sous-préfet de Vichy, GUILHAUME le jour des obsèques de J.Péricard le 31 mars 1944 à Vichy. 

*****************

A Montluçon, quatre Sous-Préfets se succédèrent: MARCHAIS, MAYMAT, LALANE et FEA.

Lucien MARCHAIS, né à St-Yrieix-la-Perche (haute-Vienne), le 9 novembre 1899. Mobilisé d'avril 1918 à avril 1921; Licence de droit en 1926. Après divers poste de sous-préfet, il est nommé à Montluçon Sous-Préfet par interim le 1er novembre 1940, puis definitivement le 21 du même mois. il sera par la suite intendant de police à Lyon, à la disposition du Secrétaire Géneral de la police (BOUSQUET), et prefet de l'Aude. Suspendu de ses fonctions par le Commissaire de la République, Il finira directeur du centre hospitalier d'Angers en 1956.

Louis MAYMAT. (voir Sous-préfecture de Vichy)


Jean LALANE, né à Albi le 1er décembre 1899, d'un père officier. Fac de lettres à Clermont-Ferrand. Entre dan sla préfectoral en 1925, comme chef de cabinet du Préfet de la Corrèze.
 Il arrive à Montluçon en mai 1943. préfet du Territoire de Belfort, ils era suspendu de ses fonctions le 1er fevreir 1945; Rétrogradé Sous-préfet.Mis en retraite sans traitement en 1946. Il finira attaché au secrétariat général des Galerie Lafayettes en 1967.


FEA, dernier Sous-Préfet, comme son homologue vichyssois, fera sa passation de pouvoir à la Résistance sans aucun problème. Il sera nullement inquiété par la commission d'épuration de l'Allier.

**************************

Bibliographie et sources:

- Dictionnaire biographique des Préfets. Paris Archives Nationales 1994.
- Histoire des Préfets. Pierre Henry. Nouvelles editions latines 1950.
- Le département de l'Allier sous l'Etat Français 1940/1944. G.Rougeron.1969.
- L'épuration en Allier 1943/1946. G.Rougeron.1982.
- Archives personnelles de l'auteur.

**************

22 septembre 2010

LES JOURNEES DU PATRIMOINE DES 18 & 19 SEPTEMBRE 2010
*****

Pour la deuxième fois consécutive, la Villa de Monsieur le Sous-Préfet de Vichy a été l'écrin magnifique d'une exposition retraçant 200 ans d'histoire du Coprs Préfectoral!
Archives, uniformes, objets relatifs à cette veritable institution, ont enchantés le public. Les nombreux visiteurs, cette année encore, sont venus admirer cette belle résidence et la collection exposée.
Encore une fois un succès!

Un préfet en grande tenue modele 1873 accueille le public dans l'entrée de la résidence "la Villa".(Coll.J.Cornieux)

Vue d'ensemble

Une autre grande tenue 1873 et quelques coiffures....



Les tenues 1er Empire et Monarchie de Juillet....

Documents 1er Empire sur le départememnt de l'Allier...

Des coiffures II Empire: Conseillers, Prefet...carton d'invatation du Baron Hausseman.

Cette année, était mis à l'honneur le Préfet Louis LEPINE, choisit pour avoir été sous-préfet de LAPALISSE de 1877 à 1879....

Reconstitution de son bureau et de son uniformes...


Ses souvenirs écrits en 1929....


Le public attentif...

La visite virtuelle....

Corps prefectoral, exposition journées du patrimoine 2010
envoyé par joelleMR. - L'info video en direct.


13 mai 2010

les uniformes du Corps préfectoral:

LA TENUE BLANCHE :

De nos jours, la tenue blanche est encore portée dans les territoires et départements d'Outre Mer ainsi que dans les départements du sud de la France.
Il semble que cette tenue ai été portée avant un règlement régissant son port, comme pour le kepi, le coté pratique a devancé le règlement.


Ce document de 1942, déja publié dans un autre article, nous montre le préfet régional J.ROUSSILLON en veste blanche (mais pantalon noir), avec les insignes de son grade, portés en réduction sur ses bas de manches au lieu des manchettes circulaires entierement brodées; Le sous-préfet à sa droite arbore les mêmes insignes, pratique que l'on rencontre sur le port de la "petite tenue" (Coll.J.Cornieux)


Tenue blanche complete du Prefet VIRENQUE, préfet de Mostaganem de 1956 à 1959, les insignes en réduction sont ici, bien visibles.(Coll.J.Cornieux)

1956: De gauche à droite: Le préfet d'Oran, le Maire et le sous-préfet.


Détails de l'insigne de manche reduit pour le gra
de de préfet.



Détails de la casquette.L'interieur est doublé sur le devant, de velours noir. Le couvre plateau est amovible en toile fine blanche. Deux boutons-pression sur le devant permettent le maintient de l'insigne. Fabrication très soignée de chez Lussan-Roque à Paris vers 1956.



Le Préfet VIRENQUE completait sa tenue d'un casque colonial blanc de fabrication civile (étiquette interieure d'Hanoï) agrémenté de l'insigne de coiffure réglementaire!


 Je vais profiter des archives photographiques du Sous-préfet Paul MERLE(ci-dessus)
pour illustrer cet article.

Ce fond se compose d'environ 200 photos et retrace les grands évênements de sa carrière.
P.Merle fût tout d'abord administrateur des communes Mixtes en Algerie, puis successivement Sous-préfet de Blida et Sidi-Bel-abbes.


P.Merle en tenue blanche, au centre lors de la prise d'arme du 14 juillet.



P.MERLE lors de sa prise de poste comme Sous-préfet de blida en janvier 1956. les insignes de manches reduits sont en évidence.




Le Sous-préfet MERLE à l' Elysée, il va recevoir du Président Vincent Auriol la croix de Chevalier de la Légion d'Honneur. Ce même jour, le Président de la République décorera de hautes personnalités Musulmanes d'Afrique du Nord (voir ci-dessous).

Le Président de la République remets les insignes de Grand Croix de la Légion d'Honneur.(coll.J.Cornieux)

14 juillet 1948à Sdi-Bel-Abbes, P.MERLE à la tribune des officiels.Remarquez la tenue du colonel de la Légion Etrangère, Légion stationnée dans cette même ville, il est Commandeur de la légion d'Honneur.




Cérémonie de la célébration de Camérone le 30 avril 1952, pour la circonsatance le Sous-préfet porte le très chic spencer blanc, sur lequel sont montées les décorations en réductions, comme reglementairement.



Cette photo de moyenne qualité, illustre le port de la saharienne par un sous-préfet, sorte de tunique à ceinture et à manches courtes, elle est très sayante et appréciée dans ces contrées chaudes.



Un Préfet  en saharienne.Il porte sur sa poitrine l'insigne de pilote de l'armée de l'air .(Coll.J.Cornieux)





Le préfet MACCIONI (alors préfet de la Réunion), appréciez le placard de décoration particulièrement impressionant pour un haut fonctionnaire civil!




Le Préfet J.C MARCHIANI